Le ciel vu de Gland
430m - Vaud - Suisse
Francois Bocherens
fr.bocherens@bluewin.ch

Situation à surveiller 1 mars - 16h



L'hiver revient en force



Même si l'hiver climatologique s'est officiellement achevé hier, le ciel semble en avoir décidé autrement. J'en veux pour preuve les 23 cm de neige fraîche qui recouvraient Gland ce matin vers 6 heures, une quantité que j'ai mesurée sur une surface parfaitement plane et à l'abri du vent. J'ai été extrêmement surpris par l'intensité des chutes de neige qui ont débuté hier en début d'après-midi et se sont poursuivies, avec seulement de brèves accalmies, jusqu'au milieu de la matinée d'aujourd'hui. Ce cumul a probablement même été dépassé à la fin de l'épisode neigeux, puisqu'une ligne d'averses extrêmement active a encore affecté nos régions entre 7 heures et 9 heures ce matin, laissant une couche de 4 à 6 cm supplémentaires. En pleine heure de pointe, ces intempéries n'ont pas été sans provoquer un chaos généralisé sur les routes et de fortes perturbations du trafic ferrovaire. Heureusement que le salon de l'auto ne débutait pas aujourd'hui !



En me déplaçant tôt ce matin de Gland à Genève pour me rendre à mon travail, j'ai constaté des variations très importantes du manteau neigeux d'un endroit à l'autre et qui attestent du côté remarquablement erratique de ces chutes de neige : abondance exceptionnelle à Gland - je n'ai pas souvenir d'un tel amas depuis que j'y habite, soit depuis 1997, à plus forte raison un premier mars ! -, couche déjà moins imposante à Nyon (tout de même une bonne dizaine de cm à vue de nez) et qui continue de diminuer jusqu'à l'entrée de Genève où le sol est à peine blanchi ! La situation au bout du lac s'est toutefois rapidement détériorée vers 8 heures, lorsqu'un véritable "rideau de neige" s'est abattu sans discontinuer pendant environ une heure, laissant cinq centimètres au sol.



Je ne me prononcerai pas sur la région située entre Gland et Lausanne, puisque je n'y suis pas passé, mais je peux affirmer que Gland a été cette fois-ci - et une fois n'est pas coutume - particulièrement touchée par les chutes de neige. Une constatation corroborée par l'analyse des images radar depuis hier après-midi, où l'on pouvait clairement voir les précipitations se concentrer dans une zone comprenant le Jura vaudois et le littoral lémanique entre Nyon et Morges, alors que la cité de Calvin et une grande partie du Plateau romand restaient quasiment au sec.



Il faudra probablement se contenter de ces observations officieuses et laisser en l'état l'analyse du phénomène, puisque le réseau de mesure des chutes de neige est toujours aussi indigent en Suisse romande. Et sans vouloir polémiquer, je m'attendais quand même à ce que MétéoSuisse diffuse un bulletin de danger pour ces intempéries, fût-ce du premier niveau (vert-jaune). Cela aurait (peut-être) dissuadé quelques automobilistes inconscients de s'aventurer sur l'autoroute sans le moindre équipement d'hiver...



Situation très perturbée et à surveiller de près



Le temps s'annonce très perturbé au cours des prochains jours. Nos régions subiront de plein fouet les ondulations du front polaire, qui s'est décalé jusqu'en Méditerranée, et nous serons jusqu'à lundi sur une véritable autoroute à dépressions. Ces dépressions suivront des trajectoires très méridionales pour la saison, puisque précisément nos contrées seront à la limite entre l'air froid et l'air doux. D'où une prévision qui s'annonce très délicate et sujette à de nombreux revirements ! L'important redoux qui était simulé à partir de dimanche n'est par exemple plus du tout d'actualité, et c'est l'air polaire qui dans l'ensemble devrait tirer son épingle du jeu et s'imposer au cours de cette première décade du mois de mars. Les journées de vendredi et de samedi s'annoncent très critiques : selon la plupart des modèles, une petite dépression sur le golfe de Gascogne se creusera rapidement vendredi après-midi et pourrait toucher les Alpes de plein fouet à l'apogée de son développement - entre 980 et 985 hpa - entre vendredi soir et samedi matin. Cette hypothèse s'accompagnerait de vents tempétueux et il faudra surveiller de près son évolution. Les précipitations s'annoncent de toute façon abondantes dans l'ouest des Alpes, et il est extrêmement difficile pour le moment de dire si elles se produiront sous forme de neige ou de pluie en plaine : là encore, c'est la trajectoire exacte du centre dépressionnaire qui le déterminera. La plus grande prudence est de mise, et de mauvaises surprises ne sont pas à exclure. Au dessus de 800 m par contre, les flocons sont quasiment assurés et il pourrait tomber jusqu'à 50 cm de neige fraîche !



Au vu de ce qui précède, je ne saurais que vous recommander la plus grande prudence dans vos déplacements et activités de plein air en cette fin de semaine. La plus grande vigilance est de rigueur.





fr.bocherens@bluewin.ch




Archives

REPRISE
19 mars - 00h

Arrêt des éditos
31 mars - 18h

Situation à surveiller
1 mars - 16h

Vague de froid tardive, comme il y a une année...
24 février - 17h

Encore beaucoup de neige au sud des Alpes
19 février - 21h

Petit coup de blanc
9 février - 00h

Intermède perturbé en vue
5 février - 21h
 1  2  3  4  Suivants 

 Archives