Le ciel vu de Gland
430m - Vaud - Suisse
Francois Bocherens
fr.bocherens@bluewin.ch

Encore beaucoup de neige au sud des Alpes 19 février - 21h

Le courant d'ouest tire déjà sa révérence



Cinq jours : c'est la durée de l'épisode perturbé d'ouest que nous venons de connaître. Il aura occasionné d'importantes précipitations en Suisse romande et permis d'atténuer légèrement la sécheresse qui règne depuis plusieurs mois. Février 2006 sera ainsi vraisemblablement un mois un peu trop humide dans la plupart des stations de mesure de notre secteur. Depuis les 30 mm du 24 avril 2005, Genève n'avait plus connu de pluie aussi copieuse, et c'est également à avril 2005 qu'il faut remonter - mais cette fois-ci de façon plus générale sur l'ensemble de la Suisse romande - pour trouver un mois affichant un excédent de précipitations.



Malgré ce retour passager des perturbations océaniques, la circulation atmosphérique générale décidément bien étrange de cet hiver ne se trouve pas fondamentalement modifiée. Et une nouvelle tentative du courant d'ouest n'est pas en vue pour le dernier tiers du mois. Une goutte froide va s'isoler sur la Méditerranée et s'y maintenir tout au long de la semaine. L'anticyclone des Açores est déjà en train d'envoyer un "émissaire" en direction des Iles britanniques, et cette cellule va ensuite s'installer durablement en tant qu'anticyclone indépendant dans les parages de la Scandinavie et de l'Islande. Il résultera de cette configuration décidément de plus en plus fréquente un courant de nord-est à est sur nos régions, qui se concrétisera par un temps plus frais et faiblement instable avec un tendance à la bise. En seconde partie de journée, l'évolution diurne amenant à quelques développements nuageux de type convectif, quelques averses seront possibles par endroits mais n'amèneront pas de quantités significatives de pluie ou de neige.



Fortes précipitations au sud des Alpes, foehn au nord des Alpes



La dépression qui a atteint le golfe de Gascogne ce matin s'est rapidement enfoncée sur le sud de la France dans le courant de l'après-midi. En altitude, le courant s'est orienté au sud et de fortes précipitations ont commencé à s'abattre sur le versant sud des Alpes, amenant MétéoSuisse à émettre un nouveau bulletin de danger pour cette région. Les images télévisées qui nous parviennent des Jeux olympiques de Turin sont également éloquentes : depuis le début de l'après-midi, il neige intensément sur les sites des compétitions qui devraient recevoir plusieurs dizaines de centimètres de neige fraîche d'ici à lundi soir. Au Tessin également, des cumuls de l'ordre de 30 à 50 cm de neige fraîche, voire davantage en altitude, sont attendus. Les régions de plaine du sud du Tessin ne devraient toutefois pas être affectées comme elles l'ont été lors des chutes de neige historiques de fin janvier : en raison de températures plus élevées, la pluie se mélangera à la neige jusque vers 600 à 700 mètres.



A 19 heures dimanche soir, il était déjà tombé 18 mm d'eau sur Locarno-Monti, les précipitations ayant commencé vers midi et s'étant intensifiées tout au long de l'après-midi. En Suisse orientale, en Valais et dans les vallées des Alpes, un fort foehn a soufflé tout au long de la journée mais n'a autorisé que quelques rayons de soleil bien timides, avec des rafales qui ont atteint 186 km/h au Titlis. Les températures ont atteint 12.9° à Aigle, 12.6° à Altdorf, 9.9° à Coire, 9.7° à Sion et encore 2.6° à Evolène, situé pourtant à plus de 1800 m d'altitude. Dans le bassin lémanique et l'ouest du Plateau, les éclaircies de la matinée et du début de l'après-midi ont fait place vers 14 heures à une couverture nuageuse de plus en plus menaçante et à des pluies qui ont débuté vers 16 heures. A Genève, il est ainsi tombé près de 10 mm en fin d'après-midi, avec une intensité particulièrement forte entre 17 et 18 heures. Phénomène tout à fait typique lors de situations de ce genre, le refroidissement brutal par isothermie ne s'est pas fait attendre et, sur le coup de 17 heures 45, il neigeait à gros flocons sur la ville du bout du lac, une neige qui n'a guère duré plus de quelques minutes, les précipitations s'atténuant nettement.



Le foehn finira par rendre les armes en cours de nuit, et la perturbation qui stationne actuellement sur l'ouest et le sud du pays envahira également la Suisse alémanique, mais elle sera à bout de forces et ne donnera que quelques pluies. Demain, le temps sera le plus souvent sec dans les Alpes et en Suisse centrale et orientale avec de beaux moments de soleil, plus instable dans nos contrées avec une alternance d'éclaircies et de brèves averses, franchement maussade au Tessin avec néanmoins une nette diminution de l'intensité des précipitations à partir de la matinée. Comme je l'ai mentionné plus haut, la suite de la semaine sera caractérisée par une faible instabilité. Nous resterons au sein de cette goutte froide au coefficient hygrométrique peu marqué, avec une nébulosité changeante et dans l'ensemble peu de précipitations. La bise qui se lèvera dès mercredi sur le Plateau et le bassin lémanique rafraîchira un peu l'atmosphère, mais sans excès. Ce scénario devrait nous accompagner jusqu'au prochain week-end, alors qu'un retour plus offensif de l'hiver n'est pas exclu pour la fin du mois. Les modèles sont encore toutefois très divergents.







fr.bocherens@bluewin.ch




Archives

REPRISE
19 mars - 00h

Arrêt des éditos
31 mars - 18h

Situation à surveiller
1 mars - 16h

Vague de froid tardive, comme il y a une année...
24 février - 17h

Encore beaucoup de neige au sud des Alpes
19 février - 21h

Petit coup de blanc
9 février - 00h

Intermède perturbé en vue
5 février - 21h
 1  2  3  4  Suivants 

 Archives